Expertise « chauves-souris » sur les ouvrages d'art du Département, suite

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Ecodiv est une nouvelle fois missionnée par le Département dans le cadre d'une assistance à maîtrise d'ouvrage lors des opérations de réparation et d'entretien de ses ponts : il s'agit d'effectuer un prédiagnostic avant tout travaux, afin de vérifier la présence ou non de Chiroptères, et si nécessaire de rendre les lieux inhabitables. 

De nouvelles études botaniques pour Calidris

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

Cette année encore, David et son frère Laurent (intervenant en sa qualité de microentrepreneur) ont réalisé la partie botanique de certaines études d'impacts confiées à Ecodiv par la société Calidris.  La période de terrain a été très dense du printemps à l'automne, en raison du nombre de passages à effectuer sur un même site ! Au menu, les communes de Montcuq (oui, le célèbre village du Lot !), Quillan, Port-la-Nouvelle, Narbonne, Boucoiran, Lespignan, Saint-Jean-du-Pin, Prévenchères et même Saint-Paul-de-Tartas dans la Haute-Loire. 

Si la plupart des projets sont photovoltaïques, celui de Port-la-Nouvelle s'inscrit dans l'extension du port autonome, projet des années 1970 remis au goût du jour. Espérons que ces inventaires seront pris en compte le mieux possible dans le cadre de la fameuse démarche ERC : « éviter, réduire, compenser » ! Car ce sont des milieux souvent très riches que nous avons prospectés, avec de nombreuses espèces patrimoniales. Les citoyens pourront accéder à ces données lors des enquêtes publiques, afin d'exprimer leur sentiment.


Cave coopérative de Cascastel-des-Corbières et protection du lézard ocellé

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire


La cave coopérative de Cascastel-des-Corbières, dans l'Aude, restaure les murets où niche le lézard ocellé, une espèce menacée. Une cuvée spéciale a été lancée pour aider au financement de l’opération.

Le lézard ocellé, le plus gros lézard d’Europe, est classé vulnérable en France, selon la liste rouge nationale de l’Union internationale pour la conservation de la nature, à cause de pratiques agricoles intensives et de la disparition d'un habitat favorable. Impliquée depuis 2014 vers une viticulture plus raisonnée, dans le cadre d’une démarche de Respect de l’être humain, de la vigne et de l’environnement (Rêve), la cave coopérative de Cascastel-des-Corbières a décidé de s’engager à ses côtés. « Nous croisions souvent des lézards ocellés et nous avons décidé de nous focaliser sur cette espèce », explique Atmann Afanniss, le directeur de la coopérative.

Pour cela, la cave a pris contact avec les spécialistes de l’association herpétologique de Provence Alpes Méditerranée et l'association audoise de préservation de l’environnement Ecodiv. Après deux ans d’inventaire, ils ont conclu que « sur le territoire, le lézard ocellé niche dans les murets, l'abri idéal pour hiberner et prendre de la hauteur pour chasser », raconte le vigneron. Or un tiers de ces murets sont en mauvais état.
Restaurer les murets en pierres sèches

Pour préserver Timon Lepidus (le nom scientifique du lézard ocellé), les membres de la cave coopérative de Cascastel-des-Corbières ont donc entamé l'an dernier la restauration de ces murets, avec l’aide de l'Esat l'Envol de Narbonne. En fin d'année, ils y consacreront à nouveau deux semaines. « C'est une opération à long terme, qui constitue le fil rouge de notre action de sensibilisation à l'environnement des vignerons et vigneronnes », explique Atmann Afanniss, le directeur. 35 des 50 membres de la coopérative ont aussi signé une charte où ils se sont engagés à adhérer aux études menées sur leurs parcelles et à laisser des bandes enherbées aux abords des murets pour favoriser la présence d’insectes dont le lézard raffole.

Le département de l'Aude soutient financièrement la campagne de restauration des murets à hauteur de 80 %. Pour financer les 20 % restants, la cave a lancé la cuvée Timon Lepidus : 4 000 bouteilles vendues 10 € l'unité, dont 1 € par bouteille pour le projet.



Création d’une zone d'aménagement concerté (ZAC) sur la commune de Névian

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
La communauté d’agglomération « Le Grand Narbonne » souhaite procéder à la création d’une zone d'aménagement concerté (ZAC) sur la commune de Névian. 
Dans le cadre de ce projet, le bureau d’études CAPSE a été mandaté pour la réalisation du diagnostic faune-flore, incluant la séquence ERC. 

Afin de rendre ce projet le plus exemplaire possible et garantir au maximum sa qualité écologique, l’association ECODIV et son expert Jean MURATET ont été mandatés pour la réalisation du volet herpétologique


Projet ZHMN

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

La Montagne noire audoise, comme l'ont montré les inventaires réalisés par le SMMAR, comporte un nombre conséquent de zones humides de divers types et surfaces. La grande majorité de celles-ci se trouvent dans des exploitations agricoles d'élevage. Conscientes des enjeux liés à ces milieux rendant de nombreux services écosystémiques (hydrologie: prévention des inondations et soutien d'étiage, réservoirs de biodiversité, intérêt paysager...), la chambre d'agriculture de l'Aude, lachambre régionale d'Occitanieet l’association ECODIV proposent de travailler en synergie afin de lancer un projet de mise en valeur et de gestion durable des zones humides de la Montagne noire audoise.
D’une durée de 12 mois, le projet visera dans un premier temps à analyser le contexte local, à tester et proposer un cadre méthodologique et de conventionnement avec deux éleveurs (2 exploitations « tests » seront choisies pour lancer les travaux : 1 ovin, 1 bovin) puis dans un second temps à développer l’opération avec 4 nouvelles exploitations pour tester la méthode
À l’issue de cette phase, il pourra être proposé en phases 2 de former les exploitants, d’accompagner des travaux de restauration des zones humides, et de communiquer sur les actions réalisées



Expertise « chauves-souris » sur les ouvrages d'art du Département

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

Ecodiv est missionnée par le Département dans le cadre d'une assistance à maîtrise d'ouvrage lors des opérations de réparation et d'entretien de ses ponts : il s'agit d'effectuer un prédiagnostic avant tout travaux, afin de vérifier la présence ou non de Chiroptères, et si nécessaire de rendre les lieux inhabitables. 
Il ne faudrait pas que les malheureuses chauves-souris, qui apprécient les nombreuses anfractuosités souvent présentes, finissent emmurées ! Rappelons qu'elles sont toutes protégées par la loi.

Des mesures pour les chauves-souris de la rocade est de Narbonne

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

Ecodiv est mandatée par le Département pour une assistance à maîtrise d'ouvrage, au sujet d'une mesure en faveur des Chiroptères proposée par deux bureaux d'études : « Maintien de lisières, plantation d'arbres et d'arbustes le long de la rocade et création de « hop-over » et murs antibruit (maintien des connexions écologiques et évitement des collisions ». Après s'être rendu sur place pour analyser sa faisabilité, Jean a proposé des ajustements techniques aux aménagements pressentis.

Calotriton, suite et fin !

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Le Calotriton, c'est le nouveau nom de l'Euprocte des Pyrénées, cet Amphibien endémique du massif... Pour la deuxième année dans le cadre du programme Isolapop (Isolement anthropique des populations - Approches historique et expérimentale dans un contexte de changement climatique), Jean a été missionné par le laboratoire Evolution et Diversité biologique de l'université Paul-Sabatier à Toulouse, afin d'effectuer un suivi des peuplements piscicoles et des populations de Calotriton en milieu naturel, dans plusieurs endroits déterminés des Pyrénées : Arrens, vallée du Marcadau, pont de Ravi et cirque de Troumouse. Une pêche électrique a également été menée sur le massif du Pibeste. Pour ce qui est du traitement statistique des données par l'université, il faudra attendre un peu !

Les chauves-souris de la Malepère

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire


Dans le cadre de l'animation du site Natura 2000 par Carcassonne Agglo, Ecodiv se voit confier la mission de recenser et suivre les gîtes à Chiroptères en milieu bâti. Ce sont ainsi 12 gîtes qui sont déjà connus sur le massif, pour lesquels 4 passages ont été effectués. Avec parfois de drôles de découvertes dans certaines fermes, où beaucoup de choses s'amoncellent !
Fil RSS des articles de ce mot clé