Les Maîtres Vignerons de Cascastel au chevet de la conservation du Lézard ocellé : restauration d'un premier muret.

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Après la phase d'inventaires des murets présent sur le territoire de la coopérative, place au concret ! Un premier secteur emblématique a été identifié derrière la cave, au-dessus du ruisseau de Montluzis. La semaine du 26 octobre, la restauration débute sous l'encadrement d'Ecodiv et en présence d'élus, avec la participation de l’ESAT de Narbonne. Elle est malheureusement interrompue par l'annonce du deuxième confinement...


Mesures d'évitement et de réduction en faveur du Lézard ocellé vis-à-vis du projet photovoltaïque d'Alzonne (Aude).

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Avant que le parc ne soit réalisé, Ecodiv intervient entre le 1er et le 11 novembre (fin de période d’activité de l'espèce) pour procéder à un effarouchement / déplacement des individus de Lézard ocellé dans la zone d'emprise des travaux. Les autres espèces de Reptiles trouvées sont évacuées vers les milieux favorables à proximité. Sont enlevés mécaniquement et manuellement tous les éléments naturels et anthropiques pouvant servir de refuge au Lézard ocellé sur la zone d’implantation du parc : palettes, tas de pierres et de déchets verts, etc., temporairement entreposés sur un secteur à enjeux naturalistes nuls à faibles, afin d'être réemployés ultérieurement pour la création des gîtes artificiels.

Suivi herpétologique pour le projet de renouvellement et d'extension d'une carrière sur les communes de La Palme et Port-la-Nouvelle (Aude).

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Des terrains compensatoires doivent être rouverts en veillant à conserver une mosaïque d’habitats naturels et des lisières favorables, aux Reptiles notamment. En vue de l'évaluation des actions de gestion de ces milieux naturels, un état initial de la richesse et diversité spécifique est demandé pour chaque groupe d’espèces visé par la dérogation (Reptiles et Oiseaux), pendant (chaque année les 5 premières années, puis tous les 5 ans) et après la restauration (jusqu'à l'année N+30, soit 2048). Dans ce cadre, Ecodiv est missionnée pour mener à bien l’état initial des Reptiles sur la surface de compensation, soit environ 40 hectares.
Fil RSS des articles de ce mot clé