Les ripisylves de la Vernassonne

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Après avoir fourni une première étude sur la présence du Vison d'Amérique le long de la Vernassonne, Ecodiv est de nouveau sollicitée par Carcassonne Agglo, structure animatrice du site Natura 2000 « Vallée du Lampy », pour améliorer la connaissance des ripisylves de cette même rivière, dans un but de contractualisation. En effet, l'imposante surface du site n'a pas permis une analyse fine des différents habitats (milieux naturels) présents lors de l'élaboration du document d'objectifs (plan de gestion) en 2014. 

Il est donc important de vérifier quels sont les linéaires en habitat d'intérêt communautaire, entendez par là « d'intérêt européen », car ces milieux sont éligibles à certaines mesures en partie financées. Les prospections, menées au plus près des 20 kilomètres de la rivière entre septembre et octobre, ont permis de confirmer la grande diversité de milieux présents – l'aulnaie-frênaie et la frênaie oxyphylle en tête - et d'en découvrir de nouveaux, comme une vieille châtaigneraie et de spectaculaires cascades et affleurements rocheux dans les gorges en aval de Saissac. Heureusement que les eaux étaient encore basses !


Projet ZHMN

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

La Montagne noire audoise, comme l'ont montré les inventaires réalisés par le SMMAR, comporte un nombre conséquent de zones humides de divers types et surfaces. La grande majorité de celles-ci se trouvent dans des exploitations agricoles d'élevage. Conscientes des enjeux liés à ces milieux rendant de nombreux services écosystémiques (hydrologie: prévention des inondations et soutien d'étiage, réservoirs de biodiversité, intérêt paysager...), la chambre d'agriculture de l'Aude, lachambre régionale d'Occitanieet l’association ECODIV proposent de travailler en synergie afin de lancer un projet de mise en valeur et de gestion durable des zones humides de la Montagne noire audoise.
D’une durée de 12 mois, le projet visera dans un premier temps à analyser le contexte local, à tester et proposer un cadre méthodologique et de conventionnement avec deux éleveurs (2 exploitations « tests » seront choisies pour lancer les travaux : 1 ovin, 1 bovin) puis dans un second temps à développer l’opération avec 4 nouvelles exploitations pour tester la méthode
À l’issue de cette phase, il pourra être proposé en phases 2 de former les exploitants, d’accompagner des travaux de restauration des zones humides, et de communiquer sur les actions réalisées



Expertise « chauves-souris » sur les ouvrages d'art du Département

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

Ecodiv est missionnée par le Département dans le cadre d'une assistance à maîtrise d'ouvrage lors des opérations de réparation et d'entretien de ses ponts : il s'agit d'effectuer un prédiagnostic avant tout travaux, afin de vérifier la présence ou non de Chiroptères, et si nécessaire de rendre les lieux inhabitables. 
Il ne faudrait pas que les malheureuses chauves-souris, qui apprécient les nombreuses anfractuosités souvent présentes, finissent emmurées ! Rappelons qu'elles sont toutes protégées par la loi.

Des mesures pour les chauves-souris de la rocade est de Narbonne

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire

Ecodiv est mandatée par le Département pour une assistance à maîtrise d'ouvrage, au sujet d'une mesure en faveur des Chiroptères proposée par deux bureaux d'études : « Maintien de lisières, plantation d'arbres et d'arbustes le long de la rocade et création de « hop-over » et murs antibruit (maintien des connexions écologiques et évitement des collisions ». Après s'être rendu sur place pour analyser sa faisabilité, Jean a proposé des ajustements techniques aux aménagements pressentis.

Calotriton, suite et fin !

Rédigé par Pierre - - Aucun commentaire
Le Calotriton, c'est le nouveau nom de l'Euprocte des Pyrénées, cet Amphibien endémique du massif... Pour la deuxième année dans le cadre du programme Isolapop (Isolement anthropique des populations - Approches historique et expérimentale dans un contexte de changement climatique), Jean a été missionné par le laboratoire Evolution et Diversité biologique de l'université Paul-Sabatier à Toulouse, afin d'effectuer un suivi des peuplements piscicoles et des populations de Calotriton en milieu naturel, dans plusieurs endroits déterminés des Pyrénées : Arrens, vallée du Marcadau, pont de Ravi et cirque de Troumouse. Une pêche électrique a également été menée sur le massif du Pibeste. Pour ce qui est du traitement statistique des données par l'université, il faudra attendre un peu !
Fil RSS des articles de cette catégorie